14,22 €
Disponible 5 ex.

JUSQUES A QUAND?

Donald A. Carson

  • Référence EXL1685
  • EAN 9782755000016
  • Editeur Excelsis

JUSQUES A QUAND ? - REFLZXION SUR LE MAL ET LA SOUFFRANCE :

Si la souffrance fait autant de ravages chez les chrétiens et nous laise aussi désemparés, c’est essentiellement parce que nos attentes sont erronées. Aussi longtemps que nous ne sommes pas personnellement confrontés à la tragédies, nous n’accordons pas à ce problème la réflexion qu’il mérite. Si ce jour-là nos croyances, insuffisamment mûries mais profondément ancrées, sont en discordance grave avec le Dieu qui s’est révélé dans la Bible et suprêment en Jésus-Christ, nous risquons d’ajouter encore à notre souffrance initiale, en mettant en question les fondements mêmes de notre foi.

320 pages

Carson Donald A.

L'auteur

D.A. Carson  est professeur de Nouveau Testament à Trinity Evangelical Divinity School à Deerfield, Illinois aux États-Unis, où il enseigne depuis 1978.  Il a obtenu un doctorat en études du Nouveau Testament à l’Université de Cambridge. Conférencier très actif, il a également écrit ou supervisé la rédaction de plus de 45 ouvrages.  Avec Timothy Keller, il a fondé le mouvement de la  Gospel Coalition  (cf. Évangile 21).  Père de 2 enfants, il vit au nord de Chicago avec son épouse Joy.

EXL1685
9782755000016
Excelsis
320
13.0⨯19.5⨯1.7cm
295 g
2005
5 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
Ouvrage remarquable qui traite en détail et avec lucidité le problème du mal, de la souffrance et de la mort à la lumière des Ecritures. L’auteur se base sur plus de sept cents versets bibliques pour confirmer son argumentation. Trois chapitres méritent une mention plus particulière : le chapitre 9, Job, le mystère de la foi, le chapitre 10, le Dieu qui souffre (il nous présente de façon magistrale tous les aspects de la Croix) et le chapitre 13, quelques réflexions pastorales. Ce livre ne se lit pas comme une biographie mais demande concentration et réflexion. Les questions à la fin de chaque chapitre conviendraient bien à une étude en groupe. A relever que la traduction du « Semeur 200 » n’est pas très littérale, pages 160, 211, etc. Cet ouvrage contient également quelques erreurs de références bibliques et des fautes typographiques, pages 208, 209, 230, 277. A noter encore que certaines illustrations sont plutôt compliquées, pages 18, 19, et 40.
chat Commentaires (2)
Note