14,41 €
Disponible 1 ex.

RELIGIONS SONT ELLES DANGEREUSES (LES)

WARD KETIH

  • Référence 9782356140357
  • EAN 9782356140357
  • Editeur Empreinte

Les religions sont-elles à la racine de tous les maux ? Sont-elles facteur d’intolérance, de sectarisme, de violence et de terrorisme ? Dans ce livre très bien documenté, le professeur Keith Ward répond à ces questions. Il examine les arguments d’un point de vue historique, philosophique, sociologique et psychologique. Il se concentre sur la question principale : la religion fait-elle plus de mal que de bien ? Au fil de son argumentaire clair et sans complaisance, l’auteur prend ses exemples dans les grandes religions tout au long des siècles. Le lecteur est peu à peu amené à comprendre ce que les religions peuvent apporter de positif dans les sociétés séculières modernes et dans la vie des individus.

Auteur : Brillant théologien et philosophe anglais, ancien professeur de la prestigieuse chaire de théologie de l’université d’Oxford, membre de la British Academy, co-président du Congrès Mondial des Religions, il enseigne aujourd’hui la théologie au Gresham College à Londres. Il a écrit plus de vingt livres dont : « Combat pour l’âme, au delà du bien et du mal », Marabout, 1995. Prêtre anglican, marié, il est père de 2 enfants.

9782356140357
9782356140357
Empreinte
216
268 g
1 ex.
Langue
Français
sentiment_dissatisfied Cet ouvrage n'est pas retenu dans notre assortiment
Un livre dense, qui traite principalement des religions juive, chrétienne et islamique. L’auteur n’aborde pas seulement le thème de la violence, mais aussi de la morale en général, de la raison et de l’irrationnel, etc. Pour lui, les religions ne sont pas causes de problèmes, sauf lorsque les gens sont extrémistes, ce qui n’est pas le cas de ceux qui comprennent bien leur religion. Bien qu’il donne parfois sa position sur certaines croyances, et notamment sur sa foi chrétienne, on relève surtout nombre de propos ambigus, tant en ce qui concerne l’islam qui est constamment défendu, que le christianisme qui est minoré dans certaines de ses affirmations, lire par exemple les pages 74 (« A l’origine, l’Eglise chrétienne était un ensemble de pratiques et de convictions fluides et diverses,….. »), 109 (contre la notion de l’enfer), 113 (possible salut après la mort), etc. A plusieurs reprises, on croit lire également un discours syncrétiste.
chat Commentaires (0)