7,58 €
Disponible 6 ex.

COLERE ET LE PARDON (LA)

Jacques Poujol

  • Référence EMP1129
  • EAN 9782356140012
  • Editeur Empreinte

Le pardon, message fondamental de l’Evangile, véhicule de nombreuses conceptions erronées. Il est souvent compris comme une potion magique, solution miracle à toutes blessures. Or l’auteur nous indique que le pardon est un acte de justice - Il n’y a pas de pardon possible sans repentir - qui rétablit une relation et permet à une situation d’évoluer. Dans ce livre il expose la relation entre pardon et colère, l’un et l’autre s’articulant pour nous permettre de sortir de situations bloquées. La colère est le sentiment qui va pousser celui qui a été blessé à crier sa blessure. S’il est entendu, il accordera le pardon, sinon il lui faudra s’en remettre à Dieu afin qu’il lui rende justice. Le véritable pardon n’est donc ni inconditionnel ni unilatéral. C’est une invitation, un don que l’on ne peut offrir qu’à celui qui en fait la demande. - 65 pages

EMP1129
9782356140012
Empreinte
65
72 g
6 ex.
Langue
Français
sentiment_satisfied Cet ouvrage est retenu dans notre assortiment.
Ce livre dénonce bien les faux concepts que l’on peut avoir au sujet du pardon (pardonner -oublier - bénédiction de Dieu si l’on pardonne…..). Jacques Poujol montre que le pardon est souvent présenté à tort comme la solution aux souffrances, et on lui attribue souvent des vertus qu’il n’a pas. Il explique que le pardon est un acte de justice, et qu’il n’est pas écrit dans la Bible que l’on doit accorder le pardon inconditionnellement, sans repentance de la part de l’offenseur. Le livre présente trois types d’offenseurs et différentes démarches, permettant au lecteur de pardonner ou de lâcher prise lorsque le pardon n’est pas possible (en cas où l’offenseur ne reconnaît pas son tort). Le chapitre sur le pardon et la colère est intéressant. Dommage que l’on ne trouve qu’à la fin de l’ouvrage quelques versets bibliques qui étayent le propos. On aurait éventuellement souhaité que ce thème important soit un peu plus développé. Tous les lecteurs ne seront pas forcément d’accord avec les affirmations un peu péremptoires des pages 20, 33, 34, 35, 36.
chat Commentaires (0)